Meilleurs vœux et va au diable

Cette romance de Noël lance mon partenariat avec Fyctia 😍. Coup bas et coup de foudre seront mains de la main pour cette lecture.
Un grand merci à Célia, Fyctia, pour ce service presse 😘


Et si tous les coups étaient permis ?


Meilleurs voeux et va au diableDe quoi ça parle : Coline file le parfait amour avec… Chez Marcelle, la petite boutique de décoration florissante qu’elle a créée il y a quatre ans et qui, depuis, occupe tout son temps. Chez elle, chaque objet est choisi avec tendresse. Du coup, les hommes sont loin d’être sa priorité. De toute façon elle n’a connu que quelques histoires beaucoup trop courtes pour satisfaire son âme romantique. Pourtant, elle est presque séduite lorsqu’un client particulièrement à son goût lui fait les yeux doux… et très déçue en découvrant que ce vil charmeur n’est autre que le propriétaire du nouveau magasin de décoration qui vient d’ouvrir juste en face du sien. Et dire qu’elle se voyait déjà à son bras, alors qu’il étudiait simplement la concurrence ! Elle aurait, à la limite, pu lui pardonner de lui avoir donné de faux espoirs, mais elle ne risque pas d’oublier la menace qu’il fait peser sur sa petite entreprise adorée. Coline ne compte pas se laisser faire… que le meilleur gagne !

Ce que j’ai aimé… ou pas … : La période de Noël est la saison où les commençants font le plus gros de leurs chiffres d’affaires. Si vous n’avez aucune idée de la concurrence féroce qu’il peut y avoir entre deux magasins, vous allez le découvrir 😂.  Alors que dire 1) Coline était la seule propriétaire d’un magasin de décoration dans la rue du Palais-Gallien à Bordeaux. Son emplacement en plein centre-ville est idéal et la jeune femme profite d’une certaine réputation. Tous les produits sont sélectionnés avec soin et ont tous un côté bohème. Cependant, si elle a une clientèle fidèle, elle sait aussi que la nouveauté plaît et elle voit donc d’un très mauvais œil la nouvelle boutique qui vient d’ouvrir. Certes leurs concepts ne se ressemblent pas mais ce qui l’agace le plus est que le propriétaire est venu incognito dans SA boutique pour lui piquer SES idées. Alors quand ledit concurrent commence à lui faire parvenir des petites attentions, cela en devient suspect. Il a beau la faire fondre avec sa petite fossette, elle ne compte pas se laisser berner aussi facilement, ou alors juste une fois (ou deux, ou plus 😉)… Va-t-elle finir par enterrer la hache de guerre ? 2) Adam est un homme taciturne. S’il ne dit pas grand-chose, chaque mot est pesé avant d’être prononcé, ce qui le rend très mystérieux. Sa boutique est un peu un “Nature & Découvertes” en version intimiste. Lui ne jure que pour les petits artistes locaux et le zéro déchet. S’il apprécie Coline tout de suite, qu’il fait preuve de courtoisie et excelle dans l’art et la manière du chauffer/refroidi, il n’en reste pas moins joueur quand cette dernière déclare la guerre. Adam est un artiste, un vrai, qui fonctionne à l’instinct et qui donne de son temps pour les bonnes causes. Mais à contrario, c’est aussi un homme qui a du mal à faire confiance et qui préfère se faire secouer que de bouger son popotin. Va-t-il prendre les choses en main ? 3) Carmela est la meilleure amie de Coline. Sous ses airs de femme inoffensive etamoureux_Noel toute gentille se cache une dévergondée qui profite des plaisirs de la chair masculine suite à une déconvenue amoureuse. D’ailleurs, depuis cette mésaventure, elle ne fait plus confiance et même si son cœur pourrait battre à nouveau pour un homme, il est hors de question qu’elle pactise  avec l’ennemi (ou l’ami de l’ennemi 😉) à moins que celui-ci lui permette d’avoir une longueur d’avance sur l’équipe adverse …

Avis : J’ai passé un bon moment de lecture. Les enfantillages et les échanges de Coline et de ses amies vous feront rire à coup sûr. Si les copines se soutiennent, elles pourraient également avoir des désaccords. Coline est une femme qui n’a rien connu de transcendant pendant des semaines et du jour au lendemain, elle est emportée dans un tourbillon d’hormones. Entre la fossette de son concurrent de voisin et le look bad-boy d’un distributeur de flyers, son cœur balance. Mais heureusement, elle va pouvoir compter sur ses amies pour faire le bon choix … ou pas 😉. Adam a un côté mystérieux, il ne se dévoile qu’avec parcimonie et joue au chat et à la souris. Pourtant, il part avec de bonnes bases, invitant sa concurrente à visiter sa boutique, la rassurant sur le fait que leurs concepts sont complémentaires et non concurrents … mais il pourrait perdre ses moyens voyant sa belle convoler avec un mauvais garçon. Bref, une romance à une voix mais qui pourrait se transformer en bien plus.

@ très vite entre deux chapitres 📖
👉 Psitt ! Pour vous le procurer, c’est par ici.

Une réflexion sur “Meilleurs vœux et va au diable

  1. Pingback: Sorties de la semaine | I need more books

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s