Demande à la maîtresse

Voici le dernier manuscrit sélectionné lors du concours d’écriture des Éditions Les Bas-Bleus, transformé en vrai livre.  Je l’avoue, si les deux autres m’avaient transporté, ce n’est clairement pas le cas avec celui-ci.
Merci aux Éditions les Bas-bleus pour l’envoi en format papier de cette nouvelle sortie.


Et si une rencontre changeait votre vie ?


Demande à la maîtresseDe quoi ça parle : Camille, ou un cœur d’artichaut dissimulé sous un cynisme affiché.
Maîtresse à la vie comme à l’école, Camille déteste au moins autant les enfants que l’engagement amoureux. Trentenaire au caractère bien trempé, elle vole de bras en bras, avec une nette préférence pour les hommes mariés afin d’être certaine de ne pas s’attacher. Pourtant, sa rencontre avec Stéphane, directeur d’une école d’art, va mettre à mal ses certitudes. De petits bonheurs en déceptions, elle va alors se rendre compte que Stéphane n’est pas du tout celui qu’il prétendait être.

Ce que j’ai aimé … ou pas … : Je ne vous ferai pas une chronique habituelle, car Camille est le personnage central. Ici, on ne peut pas vraiment parler d’autres personnages et la vision que nous avons du métier d’instituteur n’est pas très élogieuse.

Camille est une maîtresse qui n’aime pas vraiment les enfants, d’ailleurs, certaines des descriptions vous feront hérisser le poil. Elle est (trop ?) sûre d’elle et ne cherche pas non plus l’amour, mais seulement du sexe. Un homme différent à chaque fois, que ce dernier soit marié, parent d’élèves ou autres, cela ne la dérange absolument pas jusqu’au moment où elle fait la rencontre de Stéphane. Cet homme qui ne lui propose qu’un simple boulot pourrait bien faire changer sa vision de l’amour et de l’engagement. Mais Camille est de mauvaise foi, cela peut parfois nous faire sourire, à d’autres moments, grincer des dents. Car Camille est une personne entière, c’est tout ou rien.

J’ai apprécié son amitié avec Julie, on sent leur complicité. Ajoutons à ça, que l’auteuref54a5063b06f4a868e275f9e0231e041 nous donne l’impression de s’adresser à nous et la lecture pourrait passer facilement si Camille n’était pas Camille. Sa seule obsession, le sexe, et cela, peu importe les circonstances.  Je ne vois pas trop où est la romance, certes, elle rencontre Stéphane, espère une évolution dans leur relation, mais ne fait pas non plus ce qu’il faut pour la faire évoluer.

Cela ne m’arrive pas souvent, mais je n’ai vraiment pas accroché à cette histoire. Ayant fait partie du jury, je l’avais déjà lu. Je pensais qu’il y aurait eu des améliorations, que certains points seraient plus creusés … Le fait qu’elle déteste les enfants pourrait être assez marrant sauf que la vision renvoyée de son métier est dévalorisante et pourtant, on sent qu’elle aimerait en faire plus, mais elle est trop occupée à fantasmer tout le temps, même lorsqu’elle fait classe !

@ très vite entre deux chapitres 📖
👉 Psitt ! Pour vous le procurer c’est par ici.

Publicités

3 réflexions sur “Demande à la maîtresse

  1. Pingback: Sorties de la semaine | I need more books

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s