Vicious temptation

Chez les Éditions Addictives, on ne fait jamais les choses à moitié. La preuve avec cette nouvelle sortie : Plus de 900 pages, pour découvrir l’histoire de Keeva et Arthur !
Un grand merci à Carole pour ce nouveau Service Presse 😘 .


Et si le destin vous jouait un mauvais tour ?


Vicious TemptationDe quoi ça parle : Il sera la clé de sa liberté… ou bien sa perte.
Il aura suffi d’un regard pour que la vie ordonnée de Keeva s’effondre et que la conditionnelle d’Arthus soit menacée. L’un et l’autre s’attirent, pourtant tout les oppose. Keeva est mesurée et discrète, tandis qu’Arthus est arrogant et dangereux.  Elle l’intrigue autant qu’elle l’obsède. Il l’exaspère autant qu’il la trouble. Entre défis et passion, ils devront faire front lorsque leur douloureux passé reviendra les hanter. Ils n’auront alors que deux possibilités : en sortir vainqueurs ou détruits.
L’attraction sera-t-elle plus forte que les fantômes de leur vie d’avant ?

Ce que j’ai aimé … ou pas ... : La première partie de l’histoire était parue sous le nom de “Éveille mes silences”. Avec cette nouvelle édition, nous (re)découvrons le premier tome mais surtout la suite et fin de l’histoire. Alors que dire 1) Keeva, dit Kee, est une fille à part. Si on ne sait pas tout de suite son histoire, on découvre très vite qu’elle doit s’en tenir au scénario tout tracé dans sa tête. Chaque chose doit être à sa place, au millimètre près. Elle est capable de savoir combien elle doit faire de pas pour aller de sa chambre à celle de son frère. À côté de toutes ses “bizarreries”, elle se prépare pour une nouvelle année scolaire, en première année de licence de musique. Pour cette rentrée, elle s’est promis une chose : rien ne viendra perturber son année, elle travaille depuis très longtemps pour obtenir son diplôme et rien n’y personne ne viendra la détourner de son objectif. Pas même Jonah, ou le mec mystérieux aux yeux d’un bleu presque translucides. Pourtant, elle veut ressembler aux autres filles de sa fac, être de celles qui vivent pleinement leur vie de jeunes adultes et qui n’ont pas peur… Car si Keeva a toutes ses petites manies (on va appeler ça comme ça) c’est qu’elle a une bonne raison (que je vous laisse découvrir). Sa vie s’est arrêtée à un jour particulier et depuis, elle a besoin de son fil et de son frère jumeau. Petite, Kee avait la belle vie mais un jour tout à basculer ! Du jour au lendemain la petite fille insouciante n’est plus là. Elle fait place à une jeune femme qui doit tout contrôler et qui n’aime pas les imprévues. Cependant, quand elle fait du violon, elle oublie tout ce qu’il y a autour d’elle, ses interrogations, ses peurs. Son corps et son instrument ne font plus qu’un pour ressentir chaque note. Kee “impose” son mode de vie à ses proches. La moindre contrariété peut la faire partir dans une crise. Néanmoins, cette année, une personne pourrait bien lui insuffler un peu de vie, un peu de changement dans cette vie bien trop ordonnée. Si Kee sait qu’elle ne devrait pas se laisser approcher, elle n’hésite pas à entrer dans ce jeu. Avec Arthus, elle doit lâcher prise,  respecter ses règles et ne rien contrôler. Arrivera-t-elle à jouer sans se brûler les ailes ? 2) Owen est le frère jumeau de Keeva. C’est un homme bon qui pense toujours aux autres avant de penser à lui. Il répond présent quand il faut aider quelqu’un, rentre plus tôt quand sa mère lui demande et surtout, il se soucie de sa sœur. Il a même parfois tendance à la surprotéger. S’il se comporte comme ça, c’est parce qu’il se sent responsable de ce qu’il s’est passé et pour cela, il vit à travers sa sœur refusant de déménager pour être présent au cas où. Owen est la seule personne à pouvoir calmer Keeva quand elle est en crise, le seul sur qui elle compte quand elle n’a plus de repère. Il est prêt à montrer les crocs pour défendre sa sœur et lui interdit même de fréquenter le mauvais garçon de leur classe. Même s’ils ne sont plus des enfants, ils se chamaillent souvent, mais Owen sait quand il doit venir s’excuser. Pourra-t-il se détacher de sa culpabilité ? 3) Arthus, mais, il vaut mieux l’appeler, Art, l’a un peu mauvaise de se retrouver coincé dans le fin fond de la campagne irlandaise, chez sa tante Susan. Mais s’il veut continuer à bosser, il doit valider son semestre. Il n’est pas là pour se faire des amistenor et le montre à tous ces fils à papa qu’il croise. C’est un mec un peu fou, mais la plupart du temps, arrive à se contenir son côté “borderline” … sauf lorsqu’il est en face de Keeva. Il ne la trouve même pas à son goût et la classe dans la catégorie “tarée”. Art s’accroche à la musique comme à une bouée de sauvetage. S’il doit valider ce semestre, c’est pour pouvoir faire ce qu’il aime : Mixer des musiques mais depuis qu’il est arrivé, voilà qu’il se met à écouter du Bach et à devenir un peu sentimental avec sa tante. Okay, elle aussi est un peu à côté de la plaque, mais pourtant, il veut faire des efforts pour elle et quelques autres, dont Cox et peut-être même Keeva. S’il arrive à ressentir un peu de “pitié” pour les personnes qui l’entourent, il efface tout avec ses comportements de connard 🤣. En plus, on ne peut pas dire qu’il croule sous les amis, seulement deux répondent à l’appel : Tyronne et Zinna. Avec eux, il peut se confier, se défouler et libérer cette adrénaline qui court continuellement dans ses veines. Art veut dégager rapidement de ce patelin, même s’il aime jouer avec Keeva. Tout comme elle, il aime contrôler les choses et fixe donc les règles de ce jeu auquel les deux joueurs pourraient bien en ressortir perdant. Pourtant, il n’a plus rien à perdre, tout ce qu’il avait de plus précieux, il l’a perdu il y a bien longtemps. Pourra-t-il partir sans se retourner ?

L’histoire se décompose en deux parties. Je pense que les révélations arrivent beaucoup trop tard. Du coup, je n’ai pas compris le comportement de Keeva qui passe pour une nana enfermée dans un corps qu’elle arrive pas à contrôler. Elle est pleine de contractions, avance d’un pas pour reculer de quatre. Elle s’appuie sur son frère mais boude quand celui-ci ne veut pas vivre sa vie. Même chose avec Art, un coup, elle assume le fait de jouer quand le lendemain, elle ne veut plus voir et ne comprend pas qu’il ne vienne plus 🤔. Heureusement, l’alternance des points de vue, apporte une réelle dynamique à la lecture. Nous avons Keeva, dont le point de vue est assez “doux”, un peu déconnecté de la réalité et nous avons Arthus, qui jure et cherche les embrouilles tout le temps. Celui-ci nous redonne du punch dans le monde un peu “noir” de Keeva. Tous deux sont englués dans leurs passés et se sont arrêtés de vivre à un jour bien précis. Ils se ressemblent bien plus que l’on croit mais si l’un a décidé de se laisser aller, l’autre a décidé d’être constamment en colère contre tout le monde. Je ne sais pas comment vous décrire mon ressenti. Ce livre nous fait passer par des tas d’émotions contradictoires. J’étais tantôt inquiète, énervée, stupéfaite…. L’évolution des personnes arrive tard, après trop de doutes. C’est une histoire où nos deux protagoniste doivent faire un trait sur leur passé et leur ressenti. La vie n’épargne personne et surtout pas eux. S’ils se trouvent, il va falloir que chacun fasse des efforts pour tirer l’autre vers sa lumière. Une histoire d’amour tantôt douce, tantôt vache quand la réalité et les souvenirs refont surface. Si vous aimez les histoires compliquées, celles qui vous font vous battre tous les jours pour vous sentir vivant, ne passez pas à côté : Pour les sentiments contradictoires, le combat au quotidien et toutes ces personnes que vous croiserez au cours de votre lecture.

@ très vite entre deux chapitres 📖
👉 Psitt ! Pour vous le procurer, c’est par ici.

Publicités

2 réflexions sur “Vicious temptation

  1. Pingback: Sorties de la semaine | I need more books

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s