A l’heure suisse

Ah la Suisse, ses montagnes, ses lacs, son impartialité … et ses Suisses-Allemands 😉. Dans cette nouvelle histoire, Charlotte Léman nous emmène dans une histoire où rancœur et jalousie dictent les décisions de Camille. Une histoire pleine d’humour.
Un grand à Charlotte pour ce service presse 😘.


Et si tout ne se passait pas comme prévu ?


A l'heure suisseDe quoi ça parle : Quand Camille, Parisienne de 32 ans, débarque à Fuchsdorf – petit village suisse – avec ses deux valises pour panser un chagrin d’amour, elle n’a qu’une idée en tête, rentrer au plus vite à Paris.
Entre un pays dans lequel elle n’a aucun repère, des collègues peu accueillants et ses amies qu’elle a laissées en France, dire que les premiers temps sont difficiles est encore en deçà de la réalité. Et pour ne rien arranger, il y a l’énigmatique Nils, aussi agaçant que séduisant, qui a le don de la surprendre dans les situations les plus improbables !
Pourtant lorsqu’elle rencontre Rosa, sa voisine septuagénaire, les choses vont commencer à changer pour Camille. Et si dans le fond c’était elle qui était en train de changer ?
Le bonheur est parfois là où on ne l’attend pas…

Ce que j’ai aimé ou pas … : En lisant cette histoire, j’ai tout de suite reconnu le style de Charlotte, plein d’humour, d’amour et d’amitié. Ces trois thèmes sont toujours présents dans ses histoires et apportent un côté « réel ». Alors que dire 1) Camille est une Parisienne de 32 ans qui pensait se faire passer la bague au doigt. Manque de bol, elle se fait larguer (mais avec classe faut le reconnaître) lors d’un dîner romantique. Du coup, plutôt que d’affronter son ex-copain-collègue tous les jours, elle préfère fuir en Suisse, où un nouveau poste l’attend. Manque de bol bis, la Suisse n’est peut-être pas aussi géniale qu’elle le pensait. Ses collègues ne sont pas vraiment accueillants, le brouillard est devenu son meilleur ami et le fait que ses meubles n’arrivent pas à temps lui donne le coup de grâce. Ajoutons à ça, une rencontre en pyjama pilou et notre Camille est au fond du trou ! Mais (ben oui, on n’allait pas la laisser comme ça quand même) elle peut compter sur ses meilleures amies et une petite mamie. 2) L’amitié est très présente dans cette histoire. Camille quitte ses deux meilleures amies, Pauline et Emma, pour ce poste qu’elle a décidé d’accepter. Ces trois-là se connaissent depuis les bancs de la fac et depuis, ce trio féminin, ne s’était plus quittées. Si Emma est la voix de la sagesse, Pauline est plutôt celle qui dit tout ce qu’elle pense. Deux opposées qui  font que les conseils partent parfois dans tous les sens, mais chacune répond présente quand il faut remonter le moral leur l’expatrié de copine. 3) On ne peut pas dire que l’arrivée de Camille à Fuchsdorf se soitcouple (2) bien passé… Elle, qui voulait du changement, va en avoir. Déjà, notre Parisienne a du mal à trouver ses marques. Ensuite, elle a du mal à comprendre le dialecte utilisé par la plupart des personnes et la tolérance de certains de ses voisins est proche de zéro. Mais fort heureusement, tout le monde n’est pas à mettre dans le même panier. Il y a Rosa qui lui a ouvert sa porte et puis Nils qui lui a tendu la main quand elle en avait besoin et pourtant, au vu de leur rencontre, il aurait très bien pu passer son chemin. Bref, tout ce petit monde va se croiser et faire découvrir le vrai visage de la Suisse.

J’ai eu du mal avec la jalousie de la jeune femme. Certes, c’est une femme qui a été quittée, voire trompée, mais de là à faire la tête alors qu’elle n’est pas en couple 🤔. Mouais, il est courageux Nils. Camille est une personne à laquelle on finit par s’attacher, même si elle en fait des tonnes pour tout. Elle réalise petit à petit que ce qu’elle pensait ne va jamais arriver et qu’elle va devoir rester au minimum un an dans ce nouveau pays qu’elle n’aime pas. Et pourtant, les personnes sur place lui vendent plutôt bien le truc.
La plume de Charlotte nous propose un feel-good dans un chalet en Suisse, parfait pour cette période hivernale.

@ très vite entre deux chapitres 📖
👉 Psitt ! Pour vous le procurer, c’est par ici. 

Publicités

Une réflexion sur “A l’heure suisse

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s