Gun Cake (tome 1)

Je l’avoue, je ne lis pas sur la plateforme Fyctia (ni sur Wattpad), j’ai déjà tellement de livres à lire que si je m’égare dans ses plateformes, je sens que j’aurais du mal à me concentrer sur mon boulot 🤣. Bref, tout ça pour dire que je n’avais jamais entendu parler de “Gun Cake” avant sa parution, mais un soir, il est passé dans mon flux Facebook, et j’ai craqué sur la couverture (sans torse nu !). Le résumé et son prix ont fini par me convaincre.


Et si le pizzo était le cadet de vos soucis ?


gun-cake-1054133-264-432De quoi ça parle : Lequel des deux rendra les armes en premier ?
Angela Alessi réalise enfin son rêve de petite fille en ouvrant sa pâtisserie à Centori. Elle souhaite oublier son passé et ne plus jamais se laisser dicter son comportement.
Adriano Alario, chef de la mafia locale, ne voit pas les choses sous cet angle, et compte bien la faire s’acquitter, comme tous les commerçants, de la taxe due à sa famille pour s’être installée sur son territoire. Il éprouve cependant des difficultés à rester insensible à l’aplomb et à la force de caractère de sa nouvelle adversaire, laquelle a bien du mal à résister à son charme.
Entre les secrets d’Angela, les règles du milieu, les trahisons et les préjugés, comment trouver une place pour les sentiments ?

Ce que j’ai aimé … ou pas … : Hmm, je dois dire que ce livre m’a fait passer par plusieurs émotions, parce qu’Adriano est un vrai méchant, qui n’hésite pas à intimider les gens pour se faire respecter. Alors que dire 1) Angela Alessi est une jeune femme qui vient d’acquérir pour une bouchée de pain une pâtisserie. Elle est souriante, ses réalisations sont toutes aussi belles que délicieuses et elle a même réussi à vendre un gâteau d’anniversaire peu de temps après l’ouverture de sa pâtisserie. Tout se passait bien dans le meilleur des mondes, elle avait réussi à fuir de chez elle, à s’éloigner de son père et surtout à reprendre sa vie en main, mais ça, c’était avant de rencontrer Adriano Alario et son pizzo. La jeune femme comprend alors qu’elle n’a pas vraiment le choix et doit payer, même si ça ne lui plaît pas, même si elle s’est promis de ne plus se laisser intimider… Heureusement, notre jeune pâtissière peut compter sur Aurélia, sa nouvelle employée et Rosa, l’ancienne propriétaire des lieux (qui avait visiblement oublié de lui dire qu’il y avait des mafieux dans la ville). Angela a de la répartie et est même prête à tenir tête au chef mafieux, même si parfois, elle s’énerve de trouver cet homme beau… Arrivera-t-elle à lui donner ce qu’il lui demande ? 2) Adriano Alario est un homme qui n’aime pas être défié, encore moins par une petite pâtissière qui vient d’arriver dans sa ville. Lui, qui doit toujours faire preuve de fermeté, se laisserait pourtant bien tenter par la demoiselle, mais il a un rang à tenir et les sentiments ne sont pas ce qui le font se lever le matin. Non, lui, c’est le méchant de chezblo-mariage-amoureux-baiser-intimité1 pas gentil. Il deale, fait payer des taxes et commet des crimes pour se faire respecter. Mais ça, c’est le côté face du personnage, car il a aussi un côté pile qui nous donne envie de lui faire un câlin (même sans nous menacer 🤣). Il veut aussi montrer que l’on peut compter sur son clan pour protéger les siens. Bref, moi, je l’ai aimé cet homme, qui parfois ce dit qu’il a été trop loin avec la petite pâtissière surtout qu’il la croise et recroise assez souvent. Adriano a appris très tôt à ne pas faire confiance à tout le monde, il ne s’adresse donc qu’à ses proches collaborateurs, mais quand la menace vient de chez lui, il ne répond plus de rien. 3) Si la couverture peut laisser penser que nous aurons une petite histoire d’amour toute simple, ce n’est pas du tout le cas. Angela a fui et ne pensait pas tomber dans les filets de mafieux. J’ai beaucoup aimé son personnage qui est parfois révoltée, parfois un peu naïve, mais tellement attachante. Son amitié avec Aurélia va lui redonner le sourire, lui donner envie de montrer à la jeune femme qu’elle compte dans sa vie, et ce, malgré ses relations. On a aussi droit à quelques actions du clan des maffieux italiens, on voit les tenants et les aboutissants des rivalités entre les clans. Un sans-faute pour un premier tome.

J’essaie de vous donner envie de le découvrir sans rien fuiter, pas facile. Bref, moi, j’ai aimé de chez adoré ! Je ne suis même pas frustrée qu’il y ait une suite ! Ne passez pas à côté de cette histoire, je vous rassure, c’est bien une romance. Adriano va-t-il faire le petit truc en trop ? Angela arrive-t-elle à parler de son passé ? Aurélie arrivera-t-elle à ses fins ? Bref, beaucoup de questions dont vous aurez les réponses distillées savamment et vous tournez les pages pour savoir ce qui va arriver.

@ très vite entre deux chapitres 📖
👉 Psitt ! Pour vous le procurer, c’est par ici.
L’auteure avait participé à un concours fyctia en début d’année avec une autre histoire et avait remporté le concours, vous pouvez découvrir sa nouvelle histoireCooper Training Julian” qui sort le 26 juillet, vous pouvez vous procurer ici. Et pour ne rien gâcher, Maloria Cassis est une auteure super abordable qui prend le temps de répondre à nos questions avec gentillesse.

 

 

3 réflexions sur “Gun Cake (tome 1)

  1. Pingback: Gun Cake (tome 2) | I need more books

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s