Interview

Il y a des auteurs qui peuvent vous donner envie d’essayer de nouvelles choses. Sam Riversag fait partie de ces auteurs, qui prennent le temps d’échanger avec nous, blogueurs, qui font bien plus que partager le lien de notre chronique. J’ai adoré nos échanges et du coup, nous avons fait une petite interview. Ma première !
Un grand merci à Sam pour sa gentillesse et sa disponibilité !


Les coulisses de “Pour un selfie avec lui”


Interview TatianaBonjour Tatiana, je vous remercie de m’accueillir sur votre blog, je suis ravie de pouvoir répondre à vos questions, vous savez créer une ambiance chaleureuse et sympathique.

— Bonjour Sam Riversag, tout le plaisir est pour moi, j’ai la chance de pouvoir discuter librement avec vous, et je vais en profiter pour vous poser quelques questions sur votre livre dont j’ai beaucoup apprécié les situations un peu folles et le duo attachant de copines. Si je ne me trompe pas, vous utilisez un pseudo pour vos romans, pourquoi utiliser le nom “Sam Riversag” et pourquoi avoir choisi ce nom ? 

— J’aime bien l’idée d’un nom de plume, tant d’écrivains célèbres en ont eu, et s’il me portait chance à moi aussi ? C’est mon petit côté Nostalgie. De plus, cela permet de garder l’anonymat et de protéger sa vie privée. Pourquoi ce nom à rallonge ? Une amie m’a dit “Où es-tu allée chercher ça ?” Bien sûr, Brad Pitt, cela se retient bien, c’est court, tandis que le mien est difficile à retenir. Mais… Léonardo Di Caprio, c’est long, n’est-ce pas ? Et oserais-je mentionner celui de mon acteur fétiche, Benedict Cumberbatch… Et voyez son succès ! En résumé, peu importe que le nom soit difficile à retenir. Le succès vient du public, et il sait faire l’effort de retenir un nom. D’où vient mon pseudo ? De l’anagramme de mon nom, et le prénom Sam m’a plu parce qu’il était sympa et mixte. J’aime la musicalité de SAM RIVERSAG. Ces quatre syllabes sonnent bien. J’aime les prononcer.

Comment avez-vous créé les personnages de “Pour un selfie avec lui” ?Mary et Lola

— Mary et Lola sont venues spontanément, parce que j’avais envie de mettre en scène un duo de choc, dont l’effet comique viendrait de leurs caractères totalement opposés, qui seraient attachantes et reviendraient dans d’autres aventures rocambolesques. Elles restent zen en toutes circonstances, même quand les situations frôlent l’absurde ! Et pourtant, elles sont comme la nitroglycérine … Ensemble, elles forment un mélange explosif ! Comme Brett Sinclair et Danny Wilde (Amicalement vôtre), mais pour moi ce seraient des jeunes femmes, à la fois modernes et romantiques, avec un humour décalé. Les autres personnages ont suivi tout naturellement, parce que dès que j’ai commencé à écrire, je me suis attachée à elles et il fallait qu’elles soient entourées de gentils et de méchants … Simon, sa mère et Audrey sont là pour mettre un peu de piment !

Et le personnage du chat ?

— Celui-là, c’est mon préféré. Le seul à résister à tout. Il est impérial.

Comment le tirage des cartes est venu pour Lola ? Et surtout pourquoi ne s’entend-elle pas avec Churchill ?

— J’ignore comment l’idée de l’oracle a surgi dans mon esprit, ce fut une inspiration fulgurante, j’allais pouvoir développer ce thème sous un angle comique, cela m’a plu. Quant à Churchill, il m’est apparu spontanément, sans doute parce que j’ai une profonde admiration pour lui, c’est grâce à cet homme si la France est libre aujourd’hui, si les alliés ont gagné la seconde guerre mondiale. Pourquoi Lola ose-t-elle lui tenir tête ? Parce qu’elle est espagnole, elle n’a pas la même culture, et parce qu’elle ne comprend pas son insistance, aujourd’hui les temps ont changé. L’effet comique vient de la confrontation entre les deux univers.

Une star dont vous aimeriez prendre un selfie avec elle ?  

— Mon rêve serait un selfie avec Benedict Cumberbatch, bien sûr. Mais je crois que je serais trop intimidée, je serais incapable de prendre la photo. Il faudrait que ce soit lui qui la fasse !

J’ai lu que vous étiez juriste. Votre métier vous a-t-il donné quelques billes pour les traits de Simon ? 

— Votre question est très intéressante. C’est amusant que vous me posiez cette question, j’ignore si vous faites allusion à l’emprise de sa mère ou à son petit côté dominateur, je n’ai pas vraiment d’exemple dans mon entourage qui puisse lui ressembler, mais j’imagine que ce serait tout à fait possible, dans mon subconscient peut-être ?

Mary donne une seconde chance à Simon. Êtes-vous adepte des secondes chances ? Du tout le monde peut changer ? 

— J’ai voulu poser un regard tendre sur la rupture amoureuse et traiter ce thème d’une façon humoristique afin que tout le monde puisse retrouver l’espoir et apporter du baume au cœur. Le théâtre de boulevard m’a beaucoup inspirée, son rythme trépidant, ses retournements de situation, ses dialogues, sa dinguerie… Un peu comme dans “Pouic-Pouic” ou “Oscar”. Cela dit, je pense que quelqu’un qui a la volonté peut effectivement changer, et seul celui-là vaut la peine qu’on lui donne une deuxième chance. Il faut être très vigilant ! Chat échaudé craint l’eau froide…

Pour un selfie avec lui est un tome 1 ? Vous avez commencé le tome 2 ? Quels sont vos futurs projets d’écriture ? 

— Oui, c’est le premier de la série Mary et Lola, qui vont revenir dans d’autres aventures. Mary va écrire des romans policiers, et embarquer Lola dans une filature pour trouver de la matière pour son job, et cela va engendrer bien des situations comiques… J’écris aussi le roman policier qui lui a permis de gagner le concours de la BBC dans “Pour Un Selfie Avec Lui”.

On y retrouve Mary et Lola ?

— Non. On a un inspecteur sexy, un commissaire bougon et une psychologue, une super intrigue, qui vous fait voyager en Europe et en Amérique du sud, de l’humour, de l’amour, et du suspense. Je pense qu’il vous plaira beaucoup, même si c’est un genre plus sérieux que l’autre.

Sûrement. Et pour finir, qu’est-ce qu’il faut vous souhaiter en plus du succès mérité de votre premier roman ?

— Un peu de temps pour me reposer…

— Merci Sam Riversag de m’avoir accordé cette interview, et de nous avoir parlé de vos projets. J’ai beaucoup aimé m’entretenir avec vous.

— Tatiana, ce plaisir est réellement partagé, je vous souhaite une excellente journée et vous dis à bientôt…

Pour (re)découvrir mon avis sur “Pour un selfie avec lui”, un petit clic ici et pour vous le procurer, un autre .

@  très vite entre deux chapitres 📖

 

 

Publicités

2 réflexions sur “Interview

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s