Songe à la douceur

Vous commencez à la savoir, je ne lis que de la romance 😍 ! (oui, j’aime les histoires d’amour, les belles, les difficiles, les tourmentées … bref, je suis amoureuse des histoires d’amour), alors lorsque j’ai vu que la box « Mille et un livres consacrait le mois de septembre au thème « l’ode à l’amour« , je n’ai pas hésité et ne bravant que ma carte bancaire, j’ai commandé ma box en moins de temps qu’il me faut pour écrire tous les chiffres de ladite carte. Et lorsque je l’ai reçu, j’étais toute joie de voir que le livre sélectionné était « Songe à la douceur« , ce livre qui me faisait envie, qui avait sa place dans ma liste d’envie Amazon.  Ni une, ni deux, c’est avec une grande excitation que j’ai ouvert ce livre. 


Et si vous pouviez changer le court d’une histoire
vieille de 10 ans … 


songe_a_la_douceurDe quoi ça parle : Quand Tatiana rencontre Eugène, elle a 14 ans, il en a 17 ; c’est l’été, et il n’a rien d’autre à faire que de lui parler. Il est sûr de lui, charmant et plein d’ennui, et elle timide, idéaliste et romantique. Inévitablement, elle tombe amoureuse, et lui, semblerait-il, aussi. Alors elle lui écrit une lettre ; il la rejette, pour de mauvaises raisons peut-être. Et puis un drame les sépare pour de bon. Dix ans plus tard, ils se retrouvent par hasard. Tatiana s’est affirmée, elle est mûre et confiante ; Eugène s’aperçoit, maintenant, qu’il ne peut plus vivre loin d’elle. Mais est-ce qu’elle veut encore de lui ? Songe à la douceur, c’est l’histoire de ces deux histoires d’amour absolu et déphasé – l’un adolescent, l’autre jeune adulte – et de ce que dix ans, à ce moment-là d’une vie, peuvent changer. Une double histoire d’amour inspirée des deux Eugène Onéguine de Pouchkine et de Tchaïkovski – et donc écrite en vers, pour en garder la poésie.

Ce que j’ai aimé … ou pas … : Premier fait assez rare, le personnage féminin porte mon prénom (ndlr Tatiana) et deuxième fait peu commun, le livre est écrit en vers, mais ne vous arrêtez pas à ce détail, si cela nous demande un peu d’effort au début, on fait vite abstraction de ce style d’écriture pour découvrir ce magnifique livre. Alors que dire que
1) Nous alternons avec le passé et le présent, découvrant leur histoire d’il y a 10 ans avec les outils de cette année 2006 (Ah MSN, comme je te regrette !). J’aime beaucoup Tatianaskmbt_c22016091314510 (n’allez pas croire que cela a quelque chose à voir avec notre prénom commun) qui a su évoluer au fil des années. Alors certes, elle parait toujours cette fille un peu trop romantique mais sa vie à l’air de lui plaire. Entre sa thèse (dont, j’avoue n’avoir pas tout compris, et ce, malgré les petites références du narrateur), à ses conférences en passant par sa nouvelle vie d’adulte, elle semble avoir trouvé sa place dans la société … 2) Nous faisons la connaissance d’Eugène qui se révèle être un adolescent de 17 ans, un peu résigné par la vie (à 17 ans !), il vit sa vie sans réel passion jusqu’au moment où il retrouve cette jeune fille qu’il avait connu dans un jardin lors de l’été 2006. On vit avec eux leur rencontre par hasard, et celles qui le sont un peu moins. Je vous laisse découvrir leur histoire sans trop vous en dévoiler, pas facile de chroniquer ce livre sans le spoiler. 3) la présentation du livre apporte un réel plus. Les phrases décrivent un regard, la vision d’un couple. Ici, pas de ligne droite remplie de mot et justifié en fin de ligne. Non, ici on a droit à plein de mise en forme : deux visages, deux colonne, un seul mot … Le ton employé est très divertissent et nous laisse nous reposer avec tous ces vers. Les pensées du narrateur sont un réel plus à cette histoire et vous fera sourire bien des fois. Quand à celle d’Eugène, elles sont à se tordre de rire, à la limite envie de lui filer une bonne gifle de temps en temps tellement elles sont … comme dire … hors du temps (lisez-le, vous comprendrez).

Ce livre est une réelle découverte et une histoire d’amour magnifique, où tout le monde doit faire amende honorable de son passé, expliquer ses choix (qu’ils soient bons au mauvais). Bref, profitez du rafraîchissement pour vous glisser sous votre plaid et pour dévorer (il n’y a pas d’autre terme) ce livre.

On se retrouve bientôt entre deux chapitres 😘

Publicités

Une réflexion sur “Songe à la douceur

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s