Nos faces cachées

Suite aux cadeaux reçus pour mon anniversaire, six livres ont rejoint ma PAL et la petite réflexion de mon fils m’a fait réfléchir « Tu lis jamais les livres que tu mets dans ta bibliothèque« , euh oui, pas faux. Alors, j’ai décidé de vider un peu ma PAL et de faire l’effort surhumain ne pas acheter de livres en septembre (bon, en même temps, j’attends deux box 😁 mais je les ai commandées au mois d’Août, donc techniquement, je ne les achète pas au mois de septembre. Explication alambiquée, bonjour ! 😜). Bref, je m’égare, me voici donc devant l’étagère de ma bibliothèque qui comporte les livres non lus et là, je le vois ! La tête dans les mains, triste de ne pas avoir été encore pris et lu ! Alors ni une ni deux, j’attrape Ambrose de nos faces cachées et je me glisse dans mon canapé pour commencer (enfin) cette lecture !


Et si l’amour permettait de se reconstruire ?
De surmonter tout ce qui ne l’est plus ?


bm_CVT_NOS-FACES-CACHEES_2243De quoi ça parle : Ambrose Young est beau comme un dieu. Le genre de physique que l’on retrouve en couverture des romances. Et Fern Taylor en connait un rayon, elle en lit depuis ses treize ans. Mais peut-être parce qu’il est si beau, Ambrose demeure inaccessible pour une fille comme elle. Jusqu’à ce qu’il cesse de l’être…
Nos Faces Cachées est l’histoire de cinq amis qui partent à la guerre.
L’histoire d’amour d’une jeune fille pour un garçon brisé, d’un guerrier pour une fille ordinaire. L’histoire d’une amitié profonde, d’un héroïsme du quotidien bouleversant.
Un conte moderne qui vous rappellera qu’il existe un peu de Belle et un peu de Bête en chacun de nous…

Ce que j’ai aimé … ou pas … : Lorsque j’ai vu que les éditions Robert Laffond faisait un nouveau tirage de ce livre mais avec Fern en couverture, je me suis pressée chez mon meilleur ami Amazon pour commander le livre avec Ambrose en couverture ! Je trouve que cette couverture est plus parlante, plus représentative du livre que celle avec Fern.

Alors que dire 1) L’histoire se lit en trois temps : Avant, pendant et après la guerre. On suit
cette bande de jeunes dans leur quotidien. On vit avec eux leurs premiers amours, leurs déceptions, leurs joies … Et nous faisons donc la connaissance d’Ambrose, lutteur beau comme un Dieu ; de Fern, fille de pasteur, rousse et assez marrante et de Bailey, jeune homme 445fcad23a6e6056212c2f0d9a9bd0a2atteint de myopathie. Même si nous rencontrons d’autres personnes dans le livre, les amis, les parents, les habitants de Hannah Lake, l’histoire est plus centrée sur ces trois personnages hors nomes. 2) Ambrose a tout pour lui, il est bâti comme un mannequin de sous-vêtement, est le capitaine de l’équipe de lutte et bien évidemment, il est beau comme un Dieu. Tout se passe à merveille jusqu’au jour où tout bascule pendant un cours de math ! Tous vivent l’horreur sur le petit écran de télé, tous cessent de respirer en voyant les événements se dérouler en direct. Tous mais un peu plus  Ambrose ! Quelques mois plus tard, le voici parti avec ses amis en guerre et le retour de ces soldats ne se fera pas sans douleur. 3) Fern est une jeune femme attachante et pleines d’attentions pour son meilleur ami et cousin Bailey. Tous les deux sont unis par les liens du sang mais on perçoit que leur attachement va au-delà de ça. Ils sont inséparables et l’humour de Bailey nous tire quelques sourires à travers toutes ces larmes. Fern lit énormément de livre à l’eau de rose, elle n’est pas sûre d’elle, mais elle est amoureuse et rien au monde ne pourra lui faire changer ses sentiments. Rien pas même un soldat brisé revenu d’entre les morts. Elle sera là pour lui, pour lui montrer que les personnes sont toujours présentes dans sa vie, malgré son traumatisme, malgré ce qu’il pense de lui. Bailey ne sera pas en reste non plus, prêt à aider sa cousine à se reprocher d’Ambrose pour lui assurer un avenir … Car oui, dans ce livre, on vit avec la mort, avec la maladie, mais aussi avec la joie simple de se retrouver après une longue absence. Les mots peuvent parfois blesser plus que les gestes et ce livre en est la preuve.

ob_7778f1_0664b9ae396765afbbc072e8ef731c6bIl est difficile de faire la chronique d’un livre qui vous a bouleversé, parce qu’on est encore émue de sa lecture. On ressent le manque de ces personnages et on aimerait en savoir plus. La fin de l’histoire est belle. Cette histoire d’amour est une vraie leçon de vie. Il ne faut jamais renoncer et encore moins en amour. La mort fait partie de notre vie et essayer d’effacer la douleur des personnes disparues, équivaut, d’après Fern à faire disparaître la joie de les avoir connues… Je regrette de ne pas avoir lu ce livre plus tôt ! Mais je sais qu’il fait partie désormais de ses livres « doudou ».

Et vous ? L’avez-vous lu ? Qu’en avez-vous pensé ?
@ bientôt entre deux chapitres !

PS : Et vu que je suis d’accord avec ce que pense Fern, je vous mets une petite citation (oui, c’est cadeaux !)

Les livres te permettent d’être qui tu veux, de ne plus être toi-même pendant un moment ~ Fern

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s