La dernière lettre de son amant

la_dernière_lette ...

Ce livre a un aspect sentimental, car c’est le livre que mon fils m’a offert pour la fête des mères. Je sais maintenant qu’il a cherché dans ma liseuse, sur ma liste d’envie Amazon (d’après lui, j’ai beaucoup trop de livres dans mes différentes listes) et questionné mes amies pour savoir quel livre me ferait plaisir. Cela m’a touché qu’il paie mon livre et ma petite fleur avec « ses sous » comme il dit si bien. Bref, c’est donc avec fierté maternelle que j’ai commencé cette histoire qui me faisait vraiment envie.

Alors que dire que 1) lorsqu’on commence le livre, on est mis dans les mêmes conditions que son héroïne, on est perdu, comme une personne souffrant d’amnésie. Nous aussi, on ne connaît pas les personnes qui entourent Jennifer, puis au fil des pages, en fonction des rencontres de Jenny, on apprend à les connaître, on comprend les affinités de chacun. 2) on voit la vie de Jenny changer lorsqu’elle rencontre cet homme qui lui insufflera la vie mais on s’effondre aussi quand elle cherche, après son accident à recoller les morceaux manquants de sa mémoire. On se dit « mais bien sur, c’est lui« . On a envie de mettre une bonne droite à une certaine personne que l’on déteste de plus en plus. On ressent les émotions de Jenny et l’écriture nous donne des petits indices afin de recoller les morceaux petits à petits. 3) L’histoire d’amour est juste magnifique, je pense qu’il y a pas d’autre mot pour la décrire. Il y a ces lettres d’amour, ces moments volés à un quotidien qui n’existe pas quand ils ne sont pas l’un avec l’autre, il y a l’espoir du lendemain et la fin, oh mon Dieu, la fin est juste à vous couper le souffle. On aimerait en savoir d’avantage, on aimerait tout connaitre de Jenny et Anthony mais aussi de Ellie et Ruaridh.

Le livre se compose de deux parties, la première où l’on fait la connaissance d’Ellie. C’est grâce à elle que l’on va vivre cette histoire d’amour pas comme les autres de 1960. Et la seconde partie se passe de nos jours, où Ellie, journaliste dans le journal « Nation » fait les recherches pour une chronique qu’elle doit rédiger. On vit avec elle ses trouvailles, ses amours … L’écriture est comme toujours un vrai plaisir, une fois dans l’histoire, on ne peut plus lâcher le livre. (Je me levais plus tôt pour bien commencer mes journées, me couchais tard pour savoir ce qui allait se passer.) J’ai pleuré, sourit, aimé, détesté avec Jenny cette vie qui est la sienne. Je ne peux que vous conseiller de le lire et de relire tellement les mots sont beaux.

Je pense pouvoir dire sans me tromper que Jojo Moyes fait partie de mes auteurs préférés.
Et vous ? Quels sont vos auteurs préférés ? Pour lequel achetez-vous les livres les yeux fermés sans même lire la quatrième de couverture ? Dites-moi tout, je veux tout savoir !

(Psitt découvrez ma chronique sur « Avant toi » de Jojo Moyes)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s